fbpx
Accueil » Le Blog » Gastronomie » La Figue | Marius

La Figue | Marius

par Provence Chérie
La figue par Nordwood Themes
©Nordwood Themes

La figue est un faux-fruit emblématique du bassin méditerranéen et en Provence.

La figue a toujours eu une place de choix dans l’alimentation, la cuisine et le cœur des Provençaux.

À l’époque, chaque mas provençal avait son figuier !
Ce fruit était très pratique car il pouvait être séché et consommé tout au long de l’année.

Très énergétique et facile à transporter, le paysan ou le berger l’emportait partout avec lui.

Dans la tradition des Noëls provençaux, la figue est un des quatre mendiants (fruits secs), qui font partie des treize desserts.

La figue LE super aliment

Riche en fibres, en vitamines, en calcium, potassium, phosphore, magnésium et fer, elle a des qualités nutritionnelles remarquables.
Elle contient très peu de graisses (lipides) mais beaucoup de sucres (glucides) d’où son pouvoir énergétique.

La figue peut être consommée fraîche ou sèche mais également cuisinée, en tarte, rôtie avec du romarin ou en confiture.

Fan de ce fruit et de la beauté de son arbre, j’ai décidé qu’il serait l’emblème des coffrets gourmands pour cette fin d’année 2019.
Il sera omniprésent, avec une jolie illustration de Lutheen sur un essuie-mains, une carte postale et un carnet, ainsi qu’une confiture de figues.
Il y en a beaucoup sur le marché mais j’ai choisi Marius… pour son Infiniment Fruit, la figue étant en saveur majeure.

Virginie

Une marque d’épicerie fine haut de gamme

Sauce artichaud, Marius

Le cuisinier et conserveur Marius Bernard vient cette année de regrouper ses 3 marques :

  • Marius Bernard pour la gamme salée,
  • Baptistin Féraud pour la gamme sucrée
  • et la Compagnie des Épices pour les herbes,

en une seule et forte identité, plus moderne et raffinée : MARiUS, L’épicerie inspirée.

Sans additifs, cuisinés et conditionnés dans l’usine de Saint-Chamas depuis 1958, cette épicerie propose des produits sains et originaux, afin de répondre aux attentes des consommateurs actuels.

Des produits locaux, abordables, fabriqués en France, sans additifs, sans colorant ou conservateur et avec une liste d’ingrédients courte.

L’usine qui sent bon

C’est le nom donné initialement à Marius Bernard, qui depuis 1958, mettait en conserve des fruits au sirop.
Le succès vint en 1965 avec sa légendaire soupe de poissons.
L’entreprise se développa, à partir de 1970, avec des spécialités provençales comme la tapenade ou la ratatouille.

Depuis 2001 et l’arrivée de Patrick Baillet, l’entreprise ne cesse de se développer, liant qualité et éthique.
En 2013, sa fille tout juste diplômée en marketing, le rejoint et travaille à ses côtés sur la cohérence et le positionnement de la marque.

MARiUS, L’épicerie inspirée

Aujourd’hui 3 gammes sont proposées :

Confiture extra figues de Marius
  • une gamme salée,
  • un comptoir d’herbes et d’épices,
  • une gamme sucrée avec entre autres 4 confitures Infiniment Fruit dont la Confiture extra FIGUES (de France).

Inspirée engagée :

  • pour une qualité accessible à tous,
  • défendant un savoir-faire local provençal,
  • avec des valeurs sociales, environnementales et d’alimentation durable
  • en créant “du bon et du beau” :
    – choisissant les meilleurs ingrédients,
    – bannissant les colorants et les conservateurs,
    – et visant le 0 additif dans la composition.

Marius informe, mais aussi amuse avec de petites phrases humoristiques sur ses packagings :

C’est pas péché d’être gourmand.

So British mais avé l’accent – pour son Lemon Curd (crème de citron à l’huile d’olive).

La figue, une confiture infiniment fruit

la figue et le roquefort par Jez Timms
©Jez Timms

Savourez la douce onctuosité et le parfum intense de ce fruit avec la Confiture extra Figues de MARiUS, L’épicerie inspirée.

Une idée originale pour la déguster ?

Elle est la partenaire idéale du Roquefort.
Testez-la sur une tranche de pain aux noix.
Vous m’en direz des nouvelles !

Elle était dans les coffrets gourmands 2019.

Couvercle Marius l'épicerie inspirée

Avant qu’il ne se décide, on aurait le temps de tuer un âne à coups de figues.

Jean Giono, Les Ames fortes (1949)

Les coffrets gourmands 2020

Vous pourriez aimer également ces articles

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter En savoir davantage